humeur

Chers terroristes,

Vous avez touché ma ville hier soir. Vous avez envoyé un pauvre idiot, comme il y en a beaucoup parmi vous, se ruer sur des innocents, des familles, des enfants… Vous avez sacrifié un de vos « hommes » (excusez les guillemets mais pour moi vous n’êtes pas humain!). Tant mieux, ça en fait un de moins!

Hier soir, vous avez réussi à nous faire peur. Mais n’avez-vous pas encore compris que nous n’arrêterons pas de vivre pour autant? N’avez-vous pas compris que nous ne nous laisserons pas abattre? N’avez-vous pas compris que les Français resterons unis contre vous?

Aujourd’hui, c’est l’impuissance qui me gagne. Qu’est ce que je peux faire de là où je suis? Qu’est ce que je peux faire pour lutter contre ça? Pas grand chose, malheureusement. Alors j’ai pleuré et prié parce qu’il n’y avait que ça à faire…

Vous voulez nous faire peur? Vous voulez nous soumettre? Vous voulez nous faire vivre dans la terreur? Eh bien moi, je vous dis non, vous n’y arriverez pas! Non, vous ne gagnerez pas. Vous avez fait couler du sang dans mes rues, sur mes trottoirs. Mais aujourd’hui, le soleil se lève quand même. Aujourd’hui, les gens vivront leur vie malgré la peine et la haine que vous engendrez. Regardez le nombre de gens qui font la queue pour donner leur sang. Regardez la solidarité que vous créez avec vos attentats! Merci! Vous nous rappelez que l’union fait la force! Et vous nous montrez que tout n’est pas perdu tant que les hommes seront unis et soudé dans l’adversité!

Vous nous avez attaqué le 14 juillet, nous les Français, les Niçois. Vous avez bafoué un symbole de paix. Et vous faites ça au nom de Dieu? Bande d’imbéciles! Vous pensez que Dieu ordonne de tuer? Vous pensez qu’en vous faisant péter vous irez au Paradis? Comme je ris en vous imaginant arriver en Enfer!

Je ne prône pas la vengeance et la haine. C’est ce que vous recherchez de toute façon et je ne vous donnerais pas cette satisfaction. En réponse à vos attaques et vos menaces, je répondrais par la vie, tout simplement! Je continuerais de sortir, de boire, de manger, de faire la fête, d’aller à la plage. Je n’arrêterais pas de sourire et de rire. J’allumerai des bougies pour les victimes et j’irai poser des fleurs sur le lieu de votre crime. Parce que oui, j’ai la haine contre vous, mais la haine se vaincra par la joie. Je refuse de vous donner cette peur que vous attendez de nous. Je refuse de vous donner satisfaction. Je refuse de vous donner mes larmes et ma colère. Je donnerai plus d’amour et plus de vie encore pour prouver que nous ne sommes pas des barbares comme vous. Nous sommes des êtres humains, nous, et je refuse de céder à vos menaces.

Alors oui, je suis triste et choquée aujourd’hui. Je suis touchée parce que c’est chez moi que vous avez agis. Mais je ne me laisserais pas faire et comme Paris et Bruxelles, Nice saura se relever plus forte et plus belle. Viva Nissa!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s