humeur

La bonne personne…

On nous parle toujours de la bonne personne, celle qui est faite pour nous, l’unique, l’âme sœur. Mais est comment savoir que c’est elle? Est ce qu’il n’y en a vraiment qu’une? Est ce qu’il arrive qu’on ne la rencontre jamais?

Bien évidemment, je crois à l’âme sœur. Mais cette âme sœur comme on l’entend, comme elle nous est présentée dans la vie de tous les jours, est ce vraiment ça? Je pense qu’une âme sœur peut effectivement être un conjoint. Mais je crois qu’elle peut également être une amie, un neveu, une tante, ou n’importe qui en fait.

Alors j’en viens à me demander : Est ce qu’il existe vraiment LA bonne personne ? Est ce qu’en fait il n’existe pas plusieurs bonnes personnes?

On évolue tous au cours de notre vie. On grandi, on mûri, on change. Il arrive qu’on ai la chance de trouver quelqu’un qui grandi avec nous et avance sur le même chemin. Mais il arrive aussi que celui ou celle avec qui on vit ne progresse pas de la même façon. Et c’est la rupture. Pourtant, on pensait, on y croyait dur comme fer que c’était le bon. Alors on s’est trompé? Il faut chercher ailleurs? Comment on a pu croire ça? Où est l’élu?

Personnellement, j’y ai cru à cette histoire. plusieurs fois. Et ça n’a pas fonctionné. Mais si je prends du recul, je me rends compte que chaque personne a apporter quelque chose à ma vie. Chaque relation est différente. On en ressort grandi. On a apprit. Et encore une fois, on évolue. Est ce que finalement, on ne rencontrerai pas la bonne personne pour chaque étape de notre vie? C’est à dire celui ou celle qui correspond à ce que nous sommes au moment où on le ou la rencontre? Celui ou celle dont nous avons besoin à cet instant? Peut être que chaque être avec qui nous vivons une relation amoureuse est là pour nous apprendre quelque chose et pas forcément pour rester à vie à nos coté? Peut être qu’ils sont là pour nous faire grandir et nous préparer à cette autre qui est fait pour nous? Pour nous faire comprendre qui nous sommes et ce que nous voulons et ne voulons plus.

Tout ça m’amène à repenser l’idée de cette fameuse âme sœur comme on nous la présente. Cette quette perpétuelle de notre moitié. Que se passe-t-il si on ne la rencontre jamais? Cela signifierait qu’on a raté quelque chose dans cette vie? Et que faire de toutes ces personnes qui, lassées de chercher, trouve quelqu’un pour combler le vide affectif, faute de mieux, sans trop se demander si c’est vraiment le ou la bonne? Que faire de tous ces gens qui, pour ne pas rester seuls, se mettent en ménage avec l’illusion que c’est la bonne personne, tout en sachant au fond que ce n’est pas le cas, mais qui se disent qu’au moins, ils ne dorment pas seuls?

On dit que c’est lorsqu’on ne cherche pas que l’on trouve l’amour. Moi je ne cherche rien. Je prends les rencontres comme elles viennent. Je vis les relations pour ce qu’elles sont. Une nuit, un mois, un an. Peu importe tant que je me sens bien et que ça me convient. Et si ça ne va plus, c’est qu’il est temps de partir. C’est que ce n’était pas le bon. J’aurai vécu ce qu’il y avait à vivre à ce moment de ma vie, avec cette personne qui était sur mon chemin. Je lui aurais peut être apporter quelque chose et lui aussi m’aura fait grandir et apprendre. S’obstiner à chercher notre idéal est, à mon avis, une erreur. On se fixe sur une idée bien précise de ce que l’on veut et on passe peut être à coté de quelqu’un qu’on ne voit pas parce que cet obstination nous empêche d’y voir clair . Y croire, oui. S’acharner, non.

Je crois qu’un jour je trouverais cet autre, ma moitié, celui qui s’accordera parfaitement avec moi. Mais je crois aussi que je ne suis pas prête. J’ai encore des choses à vivre, à apprendre. J’ai encore du chemin à faire pour me comprendre et m’accepter avant d’accueillir quelqu’un d’autre dans ma vie. Ce n’est pas encore le bon moment. Si je ne le rencontre jamais? C’est que je n’en avais pas besoin. C’est peut être que le cocon familial et amical que je me suis trouvée me suffisait. C’est que j’avais d’autres âmes sœurs dans ma vie et que je n’avais pas forcément besoin de cet créature idéale pour me combler.

heart-700141_640

Publicités

3 réflexions au sujet de « La bonne personne… »

  1. Pareil que toi je pense que nous avons plusieurs âmes sœurs pour chaque période de notre vie. Personnellement ma première âme sœur fut ma meilleure amie d’enfance puis ce fut la rupture et j’en ai rencontré d’autred jusqu’à aujourd’hui ou je considère mon chéri comme mon âme sœur de ce jour, mais qui sait ce que l’avenir nous réserve encore ?

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s