humeur

Je ne suis plus une Party Girl…

Il y était une fois, dans un passé pas si éloigné que ça, j’étais ce qu’on peut appeler une party girl, comprenez donc une fille qui fait la fête.

Très tôt et bercée par les épisodes de SATC, sortir en boite, pub et autre bar m’est apparu comme une activité fort intéressante. Voire même une règle de vie.

A 20 ans, il était hors de question de passé un samedi soir à la maison. Même avec la grippe. Je passais des heures dans la salle de bain avec mes copines à élaborer la parfaite tenue (provocante de préférence) le maquillage, la coiffure, les chaussures etc…

Je sortais tous les weekends et parfois même en semaine. L’alcool coulait à flot, je dansais sur les tables, connaissais les serveurs (intimement parfois…), les patrons, les habitués. J’avais MA table dans MON pub. (Et je me la pétais un peu, il faut l’avouer).

J’en ai même fait mon métier puisque je suis devenue barmaid. Cette fois ci, je sortais tous les soirs sauf le samedi. « Les soirées de samedi soir quelque fois ça me déçoit » comme disait l’autre. En tant que staff, c’est comme ça, tu fuis le samedi soir.

Les soirées s’enchaînaient et l’avantage quand tu travailles dans un bar, c’est qu’il y a toujours une âme charitable pour te payer un verre.

Et puis un jour, j’en ai eu marre. Comme toutes les bonnes choses, il ne faut pas en abuser. J’ai fait une overdose de fête. J’ai eu besoin d’autre chose. C’était comme si j’avais épuisé mon quota. Je suis donc partie à l’autre bout du monde.

Là-bas, j’avais un tout autre rythme de vie. Je me levais tôt, je ne buvais pas à outrance, j’avais une vie saine. La fête m’a parfois manqué et j’imaginais reprendre ma vie d’avant au retour.

Seulement, ça n’a pas été le cas.

Quand je suis rentrée, j’ai bien évidemment retrouvé tous mes anciens collègues. J’étais contente de les revoir mais j’ai noté que j’avais changé (à commencer par le fait que j’étais bourrée avec trois verres de rosé !).

J’ai fait une soirée. Tournée des bars à l’ancienne. C’était une bonne soirée. C’était il y a un mois. Parce qu’aujourd’hui, je n’ai plus le besoin ni l’envie de me mettre la tête à l’envers tous les soirs. Je n’ai plus besoin d’être entouré par la foule. Je n’ai plus envie de me coucher à 4h du mat’. Je préfère la qualité à la quantité. Une bonne soirée de temps en temps, oui. Les même soirées tous les soirs, non merci. Et ça me permets de mieux apprécier les bons moments autour d’un verre !

10665656_827658023934225_1668080057_n

Publicités

2 réflexions au sujet de « Je ne suis plus une Party Girl… »

  1. Ton article est bien vrai.
    On change, on évolue, nous n’avons plus besoin des mêmes choses.
    « Privilégier la qualité à la quantité » -> C’est bien vrai
    Louli

    J'aime

  2. J’ai été un peu comme toi à une époque, mais tu as raison, toutes les bonnes choses ont une fin. Il faut savoir s’arrêter et passer à autre chose!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s