Non classé

Même pas mâle…

En discutant avec différentes copines ou amies, j’en suis arrivée à la conclusion suivante, ou plutôt la question suivante : Où sont les mecs, les vrais?

J’ai l’impression que c’est LA grande question du moment autour de moi. Que ce soit une célibataire indépendante, une copine en couple ou celle qui ne se fait que des plans cul, la question revient. J’ai entendu cette phrase plusieurs fois dans la semaine « En fait ce que je veux, c’est un vrai mec! »

Attention, n’allez pas imaginer qu’on a envie de retrouver un Cro magnon qui nous traîne par les cheveux en hurlant « Toi femme, faire à manger ». Non, nous sommes tout de même des femmes sensées (ou presque!). Mais alors me direz-vous, qu’est ce qu’un vrai mec?

C’est très simple en fait, c’est juste un homme qui aurait assez de couilles pour dire « Viens chéri, on fait ça. ». Genre un mec qui prend des décisions tout simplement. Un mec qui sait dire non. Un mec qui sait ce qu’il veut. Un mec qui ne se laisse pas influencer par ses potes. Un mec qui a des couilles et qui ne fuit pas les problèmes. Bref, un mec comme on nous avait dit que c’était!

Ceci étant dit et voyant à quel point cette phrase est revenu sur le tapis ces derniers temps, je ne peux m’empêcher de me demander s’ils existent encore! Ou même, ont-ils réellement existés un jour? Parce que finalement, on nous a peut être menti, (encore une fois)! On nous aurait vendu du rêve! En réalité, l’homme ne serait-il qu’un grand enfant qui n’aurait pas vraiment évolué? (ce serait tout de même bien triste!).

Si je réfléchis à la question, de mes parents, le modèle masculin était plutôt ma mère. C’est elle qui prenait les décisions et mon père suivait. Chez mes grands-parents c’était pareil. De toute les relations que j’ai eu, j’étais en quelque sorte le mec. Pareil pour mes copines.

Les femmes ont-elles émasculés les hommes? Possible. On sait très bien qu’une femme indépendante fait peur à la gent masculine. Et pourtant, force est de constater qu’on a été obligé d’apprendre à se débrouiller sans eux. Pas plus tard que ce matin, j’ai aidé une amie à déménager. On a bourré toutes ses affaires dans trois bagnoles avec une amie à elle, qui a soudainement déclaré entre deux aller-retour à la voiture : « Tu vois qu’on a pas besoin de mec! » et elle n’a pas vraiment tord!

Combien de meubles avons-nous montés seule? Combien d’ampoules avons-nous changés? Juste parce qu’on n’avait pas d’hommes sous la main comme nos ancêtres ou tout simplement parce qu’on en avait marre de poser la question à notre Jules tous les jours depuis trois mois!

Alors oui, c’est vrai, on est indépendante, mais il y a toujours un moment où l’on a envie de retrouver ce bon vieux mâle, celui qui va gueuler un bon coup parce qu’il n’est pas d’accord, celui qui va prendre une décision, celui qui saura nous dire non sans avoir peur du conflit. Ou juste celui qui sera capable de prendre les choses en main sans qu’on ai besoin de crier ou de pleurer. Un vrai mec quoi!

Genre Rhett Butler dans Autant en emporte le vent, par exemple!

Publicités

2 réflexions au sujet de « Même pas mâle… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s