Non classé

Fash back…

Oui je sais, il faut vivre le moment présent, vivre dans le passé c’est mal!
Mais j’ai toujours été quelqu’un de nostalgique. Et je pense que parfois, il faut regarder derrière pour se rendre compte du chemin parcouru. Sans non plus rester bloqué dessus et le regretter. Juste une petite piqûre de rappel de temps en temps.

J’ai toujours écrit. Ce matin, j’ai retrouvé un vieux carnet avec tout plein d’anecdotes, de questions et de réflexions. Bien entendu, je parlais de mes histoires d’amour foireuses. Et en me relisant, je me suis souvenue de ce que mon psy m’avait dit un jour : alors que je me plaignais de vivre tout le temps la même chose, c’est à dire des relations de quelque mois qui se terminaient parce que le mec sentait qu’il n’allait pas s’attacher à moi, mon psy m’avait fait réfléchir à l’éventualité où en fait je faisais en sorte qu’ils ne s’attachent pas. Inconsciemment, mon comportement leur disait de ne pas s’attacher parce que moi, je ne le voulais pas…

Perturbant comme réflexion! Je me souviens aussi d’un rêve que je lui avais raconter : tous mes exs étaient dans une pièce et faisaient la queue pour me parler. Moi j’étais derrière un bureau. Je ne me souviens plus de ce qu’ils me disaient mais mon psy m’avait fait remarquer que le bureau était probablement la barrière que je mettais dans le vie entre eux et moi (en bref hein!).

Avec le temps, je me dis qu’il n’avait peut être pas tord. Je suis sortie avec un tas de mec différent mais le résultat était toujours le même. En fait, c’est moi qui bloquais sans m’en rendre compte. Peut être qu’en fait je n’avais pas envie de m’engager, ou j’avais peur de m’attacher (tout en pensant que j’étais attachée à eux… tu saisis le paradoxe?) et au final je me faisais lourder. Je déprimais une petite journée et tout rentrait dans l’ordre.

Depuis, j’ai fait du chemin. La première fois que je me suis vraiment attachée à quelqu’un, ça s’est mal fini. Et je n’ai pas mis une journée pour m’en remettre. Je suis devenue complètement folle. J’ai débarqué chez lui à 3h du matin parce que je l’avais croisé en boite avec une fille (alors qu’on n’était plus ensemble!), j’ai pleuré pendant des heures entières, j’ai perdu du poids, bref, j’ai cru que ma vie s’écroulait. Et je me souviens m’être dit à ce moment là que j’avais fait une erreur d’écouter mon psy. Casser mes barrières pour en arriver à ce résultat, quelle bonne idée! Je m’en voulais.

Mais finalement, cette rupture a changé ma vie. Littéralement. Parfois j’y réfléchis et je me dis que s’il ne m’avait pas quitté, certes je n’aurai pas été malheureuse comme les pierres. Mais je n’aurais pas non plus rencontré celui qui m’a traîné de sorti en sorti, qui faisait tout pour me distraire et qui m’a permis de rencontrer mon patron. Celui qui a cru en moi et qui m’a embauché comme barmaid alors que je n’avais jamais servi un verre de ma vie!
Si je ne m’étais pas autant attaché à lui, je m’en serais remise comme avant et les choses ne seraient peut être pas ce qu’elles sont aujourd’hui.

Ça me fait penser que la vie est étrange. Il fallait que j’en passe par là. Il fallait que je souffre un bon coup pour me trouver. Un peu comme le Phoenix qui renaît de ses cendres (ok, je m’emballe un peu!).

S’il ne m’avait pas quitté, est ce que je serai toujours avec lui? Je ne sais pas. Je ne pense pas. Mais ce qui est sûre, c’est que je n’aurai pas eu la vie que j’ai aujourd’hui.

D’ailleurs, la prochaine fois que je le croise, il faudrait que je le remercie!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s