Non classé

Celui qui m’avait fait souffrir…

J’ai toujours été du genre à me remettre très vite d’une rupture. Je ne comprenais pas les gens qui se lamentaient suite à la fin d’une relation et je pensais qu’au bout de trois mois de relation, on ne pouvait pas être vraiment triste. Trois mois dans une vie, ce n’est rien. On se secoue et on repart. Jusqu’au jour où…

J’ai rencontré Marcel (le nom a été changé, bien entendu!) en hiver chez un ami autour d’une raclette. Ce soir là, j’avais bien accroché avec lui mais je ne me sentais pas d’humeur romantique. Je m’étais juste dis qu’il était drôle et sympa. Je l’avais raccompagné chez lui sans m’attendre à un dernier verre ni même à un bisou (après une raclette en même temps…). J’avais juste passé une très bonne soirée.
Quelque mois plus tard, un soir d’ennuie mortel, je traînais sur un site de rencontre et, surprise, je tombe sur le profil de Marcel. « Tiens, c’est marrant, j’ai vu Marcel sur adopteuncon! » je dis à ma copine. « Envoie lui un message! » qu’elle me répond! (oui, cette soirée raclette n’était pas anodine je crois ;-))
J’hésite et puis après tout, ça n’engage à rien. On pourra peut être aller boire un verre, ça m’occupera un peu.
La semaine suivante, je passe mes soirées à papoter avec lui virtuellement. J’attends ses messages le soir et on s’écrit pendant des heures. Et puis un jour, il me propose d’aller boire un verre…
Vous savez ce que c’est, le premier rendez-vous, on est euphorique, on appelle ses copines avant pour partager nos angoisses, on demande des conseils sur sa tenue, bref, on se sent excitée comme une puce au salon de la moquette! 

Au final, je me retrouve à passer une très bonne soirée, on parle comme si on se connaissait depuis longtemps, on rit comme des gosses et on boit comme des trous
Il pleuvait ce soir là, on attendait une accalmie pour pouvoir rentrer et on se retrouve à courir sous la pluie. Jusqu’au moment où, il m’attrape et m’embrasse! Sous la pluie!!! Pour une fan de Breackfast at Tiffany’s comme moi, vous imaginez bien que c’était juste la perfection! 
S’en sont suivi quelque mois de bonheur. Je me demande si je ne m’étais pas un peu emballée avec le recul. toujours est-il que, moi, j’étais amoureuse… pour la première fois! Je me projetais, on parlait d’appartement (non, ça ne me paraissait absolument pas précipité à l’époque!), on était heureux. 
Jusqu’au soir où il est rentré tard, je ne dormais pas. Je sentais que quelque chose n’allait pas. On a parlé jusqu’à 4h du matin. Il m’a avoué des choses sur sa vie. Il m’a dit qu’il allait mal, qu’il avait besoin de temps, bla bla bla… 
Le monde s’est écroulé. Il ne me disait pas clairement qu’il me quittait. Il avait besoin de temps. 
J’étais dévastée, au fond du trou. Je faisais n’importe quoi au travail. Je pleurais tous les soirs en écoutant London Grammar (si vous êtes déprimées, ne faites pas ça!!!). Je sortais tous les soirs pour me saouler et essayer de soigner ma peine. Je maigrissais à vue d’œil. Lui, il gardait le contact, m’envoyait des « comment tu vas? » et je pleurais encore et encore… On se revoyait parfois et j’avais l’impression d’avoir à faire à Dr Jeckyll et Mr Hide : le soir il était adorable, le lendemain matin froid comme la glace. Je m’accrochais à une sorte d’espoir. Je pensais qu’il reviendrait…
Comme vous l’imaginez, il n’est jamais revenu. Enfin, il est revenu parfois mais pas pour les bonnes raisons. J’avais la chance d’être bien entouré et c’est à cette époque que j’ai commencé à bosser au bar. Ma vie a complètement changé et j’ai pu reprendre le dessus et couper les ponts avec lui. Quand je le croisais, je me forçais à l’ignorer. C’était dur, mais il fallait ça pour pouvoir me reconstruire.
A cette période, j’ai donc compris qu’on pouvait tomber amoureux en peu de temps, qu’on pouvait s’attacher à quelqu’un très vite et qu’on pouvait voir tout ça s’écrouler en une fraction de seconde.

J’ai compris qu’on pouvait souffrir en amour et que j’étais comme tout le monde…
  
Publicités

Une réflexion au sujet de « Celui qui m’avait fait souffrir… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s