Non classé

Les cases…

En ce dimanche pourri, un petit article pour égayer (enfin je l’espère!) un peu la soirée! Ou en tout cas pour l’occuper!

Suite à la demande de Vivi, j’ai choisis un des thèmes qu’elle avait proposé sur la page Facebook qui est le suivant: Pourquoi rangeons nous toujours nos expériences « amoureuses » dans des cases?

Au début d’une relation, on ne sais jamais vraiment ce qu’on est pour l’autre. Au bout de 10 ans en revanche, il me semble qu’on peut se considérer en couple.

Avant, soit on était célibataire, soit on était en couple. Mais ça, c’était avant comme dirait l’autre! Aujourd’hui, il y a plusieurs variantes tel que « relation libre », « plan cul », « sex friends » etc…

Et puis du coup, avec toutes ces options, c’est un peu comme au restaurant quand il y a trop de choix sur la carte: on ne sait plus ce qu’on veut! On était venu avec une envie de steak tartare mais finalement l’escalope milanaise nous tente bien ou peut être les gnocchis… A la base, on serait partante pour une relation de couple, mais finalement est ce que serait pas mieux juste un plan cul? Ou alors essayer une relation libre? Et puis l’autre qu’est ce qu’il veut? (C’est pire qu’au restau en fait parce qu’on ne la prend pas seule cette décisions!).

Combien de fois je me suis retrouvée dans la situation où je ne savais pas répondre à la simple question « t’as un mec? »

Euh… Laisse moi réfléchir…Elle m’emmerde ta question! J’en sais rien connasse!

C’est pour ça je pense qu’on a besoin de ranger nos conquêtes dans des cases, pour savoir ce qu’on est, quelle est notre situation. Si ce n’est pas clair, on ne peut pas définir de limite. Et malgré nos esprits rebelles, on a tout de même besoin de délimiter les choses. Et sans limite, où va-t-on j’ai envie de dire! C’est la porte ouverte à toutes les fenêtres! Et c’est l’hécatombe!!! (Je m’emballe un peu non?)

Le problème qui se pose, c’est, encore une fois, qu’on n’est pas seule à choisir et qu’il faut définir avec l’autre (il nous fait chier cet autre aussi! Il pourrait pas s’adapter?) ce qu’on est pour être sur la même longueur d’onde. Bon on peut décider seule mais il se peut qu’il y ait des petits soucis par la suite. Forcement si vous pensez être dans une relation libre et que l’autre veut vous épouser…

Prenons un exemple concret, j’ai connu un type qui ne voulait pas se caser (comme à peu près tout homme entre 25 et 30 ans de nos jours mais là n’est pas le sujet!). Il l’annonce dès le départ, très bien. Que fait mon cerveau face à cette information? Il range le monsieur dans la case du plan cul, tout simplement. Ce qui implique donc que je suis toujours célibataire et que je peux rencontrer d’autres hommes. Plus tard, lors d’une discussion, j’apprends que le terme plan cul ne convient pas à monsieur (oui, il savait pas trop où il avait mal lui non plus! Et puis plan cul c’était vexant pour lui). Je lui demande donc de définir notre relation. Et là, c’est le drame: il ne sait pas, il ne sais plus, il est perdu! Résumons ensemble: nous ne sommes pas un couple, pas un plan cul, relation libre ça ne va pas non plus parce qu’on se voit assez régulièrement et qu’on ne voit personne d’autre à coté… Alors on est quoi? Et au final, ça n’a pas fonctionné, donc aujourd’hui, on est des exs! (C’est d’ailleurs beaucoup plus simple comme ça!)

Autre exemple: un type qui ne voulait pas se caser non plus. Mais lui, il a changé d’avis en cours de route, sauf qu’il n’a rien dit (j’aurai du le comprendre toute seule d’après lui…). Du coup, on aurait bien aimé tenter la case du couple ensemble mais comme personne n’en a parlé et on a loupé le coche!

Donc, ranger ses relations dans des cases aide à savoir ce qu’on représente aux yeux de l’autre, ce qu’on peut attendre de la relation et tout simplement à pouvoir répondre si oui ou non on est en couple bordel!
Et puis ça donne aussi de bonnes excuses aux mecs qui fuient « l’engagement » (puisque c’est comme ça qu’ils l’appellent…) tout en se gardant une fille sous le coude! C’est plus simple pour eux de dire « Je préfère qu’on reste des sex friends » plutôt que « Je suis un gros queutard, je m’en branle de ta gueule et je vais niquer tout ce qui bouge, toi y compris! » on est d’accord, ça passe un peu mieux hein!

Sur ces belles paroles, je vous souhaite une bonne soirée et un bon début de semaine!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s