Non classé

C’est lundi et le lundi, c’est psychologie!

Hello!

C’est lundi, c’est moche vous avez repris le boulot mais pas moi! Oui j’avais envie de vous narguer!

Comme je me la gratte aujourd’hui, j’ai le temps d’écrire un petit post, alors profitons-en!

Pour changer un peu, parlons des mâles! Créatures étranges et assez complexes à première vue, mais finalement, si on gratte un peu, on arrive vite à les cerner.

Je n’ai pas envie de tomber dans le cliché de « c’est tous les mêmes » parce que premièrement c’est faux (enfin j’espère!) et deuxièmement, si on part de ce principe, ipso facto, ça voudrait dire que nous les filles, on est toute les mêmes aussi, et ça c’est archi faux aussi (Dieu merci!).

En fait, si on se calme deux minutes et qu’on réfléchit, ce n’est pas qu’ils sont tous pareils, c’est juste qu’on attire toujours plus ou moins le même genre de mec. Et ça, c’est très moche, sauf pour celles qui n’attirent que des gars biens… Cela dit, j’en connais peu…

J’ai donc profité de mon temps libre pour chercher ce qu’avaient en commun mes exs et mes prétendants, et je me suis rendue compte que j’attirai souvent les obsédés sexuels (obsédé n’est pas vraiment le terme exact mais c’est pour vous la faire courte)… Bon alors oui, un homme à priori, ça pense beaucoup plus au sexe qu’une femme. Mais je connais aussi des garçons qui ne cherchent pas QUE ça en premier. Ils veulent aussi se poser, apprendre à connaitre l’autre avant de lui sauter dessus, bref, des mecs qui pensent avec autre chose que leur bite!
Il est vrai que je suis un peu mal placée pour les critiquer puisque moi aussi, ce que je cherche en premier c’est une bonne entente sexuelle. Oui je sais, y a pas que ça dans la vie mais c’est important! Il y a des gens qui recherche d’abord la complicité, l’intellect, la discussion. Moi aussi. Mais si je n’ai que ça et une vie sexuelle pas épanouie, ça ne marchera pas. C’est comme ça, faut faire avec. Mais le problème est là: si je ne rencontre que des hommes qui ne veulent que mon cul, c’est parce que ce que je le veux bien…

Je prends l’exemple du dernier en date: en couple, rencontré au boulot, 16 ans de plus que moi (ça commence bien!), beau gosse qui aime plaire, qui a besoin de plaire et qui aime tout particulièrement ce petit jeu de séduction au début d’une relation, qui n’a peut être même besoin que de ça puisqu’il fait le coup à toutes les nouvelles recrues de la boite … (en écrivant tout ça, je me dis que je cherche un peu la complication aussi!) on se tourne autour mais il ne se passe rien et il ne se passera jamais rien d’ailleurs! Quand il m’envoie des messages, c’est pour me parler de cul… Je ne m’en plains pas. Et en analysant un peu, je me rends compte que je suis comme lui: j’aime plaire, j’aime le jeu de séduction…
Grâce à lui, j’ai aussi eu un déclic: tous les hommes que j’ai rencontrés ou presque m’ont fait des allusions sexuelles dès le début. Pourquoi? Peut être parce qu’ils sentent que c’est possible, parce que je suis comme eux, parce que je les attire!

Maintenant que j’en ai conscience, je peux peut être apprendre à faire le tri entre ceux qui ne demandent que ça et ceux qui, comme moi, après avoir testé la marchandise vont essayé de creuser pour voir s’il peut y avoir plus que du cul…

Et pour les célibataires qui tombent toujours sur les même tordus, réfléchissez à ce qu’ils ont en commun, ça peut aider! 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s