Non classé

Analyse de texte…

Ce soir j’ai écouté Ça ira de Joyce Jonathan et je me suis tapée un délire toute seule sur les paroles. Je n’ai rien contre, elle m’a l’air fort sympathique et j’imagine que c’est une chanson qu’on se chante quand on est amoureux. Alors j’ai eu envie de faire ma rabat-joie parce que je le fais tellement bien! J’ai donc ajouté mes petits commentaires personnels à sa jolie chanson. Humour toujours, que personne ne se vexe hein! On déconne, c’est dimanche soir!

P { margin-bottom: 0.21cm; }

Dis moi que si tu es là ce n’est pas juste pour mes jolis yeux
(C’est aussi pour ton cul!)
Dis moi qu’au delà de ça y’a d’autres raisons qui te rendent heureux
(Oui, il te trouve bonne!)
Dis moi si tu aimes biens bien nos paresses et nos matins d’amoureux
(Surtout quand tu lui apportes le petit dej’ au lit…)
Dis moi que c’est un début mais que tu vois déjà la suite à deux
(Non… il ne sait même pas ce qu’il va faire de sa journée alors l’avenir…)
Dis moi que je suis la seule que tu n’aies jamais autant désirée
(Oui, il peut te le dire mais c’est peut être pas vrai!)
Je n’ai pas de rendez vous, plus de rencard que j’ai envie d’accepter
(C’est ballot, tu devrais en garder un sous le coude au cas où!)
Avec toi c’est évident je suis prête à oublier mon passé
(T’inquiète, ton passé saura te retrouver…)
J’ai toujours aimé charmer mais peu importe qu’il n’y a qu’à toi que je plais
(MYTHO!!!)

Moi je me dis que c’est toi
Et je sais que tu y crois

(Et comment tu le sais? Hein?)
Tu es celui qui rythme mes bonheurs,
Qui rythme mes humeurs
(Tant de pression sur ce garçon… si elle s’énerve ce sera sa faute à lui!)
Juste comme ça
Et je me dis que c’est toi
Et pour la toute première fois
Pardonne moi mes doutes et mes colères
(Et oui, une fois par mois on est énervée, c’est bien connu)
Le temps fera l’affaire
Et toi et moi
Oh ça ira
(ou pas…)
J’aime les airs assurés que tu empruntes aux plus beaux monuments
(Arrête, il va plus se la sentir!)
Ton regard doux comme un secret tes caresses aux limites de l’indécent
(Coquine!)
Tu comprends tous mes silences chacun de mes petits moments d’absence
(Non, il ne comprend pas mais il joue bien le jeu!)
Si je vais au paradis j’suis pas sur de voir la différence
(Si, si, tu verras…)

Moi je me dis que c’est toi
Et je sais que tu y crois

(Fais attention à pas tomber de trop haut quand même…)
Tu es celui qui rythme mes bonheurs,
Qui rythme mes humeurs
Juste comme ça
Et je me dis que c’est toi
Et pour la toute première fois
Pardonne moi mes doutes et mes colères
Le temps fera l’affaire
Et toi et moi

Je me dis prenons des risques et de toute façon c’est trop tard

(Tu aimes vivre dangereusement!)
Au pire on aura des souvenirs des jolis moments dans les tiroirs
(Et beaucoup de mouchoirs…)
J’ai peur de ta gentillesse elle promet tant de bonheur
Oh tu sais j’ai peur
(C’est sûr, un boulet c’est tellement plus rassurant!)
… 
Bon je voulais vous mettre le clip mais ce n’est point possible!
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s